ACCES AU CHAT






MDP oublié ? | S'incrire

ORIENTATIONS PASTORALES
Orientations pastorales de l'année

(Données par Mgr Paul VIEIRA, le 26 /09/ 2015 à l’issue des journées pastorales diocésaines)

« Une année sainte extraordinaire pour vivre dans la vie de chaque jour la Miséricorde que le Père répand sur nous depuis toujours….

L’Eglise est d’abord appelée à être témoin véridique de la Miséricorde, en la professant et en la vivant comme le centre de la Révélation de Jésus-Christ » (Bulle d’indiction du Jubilé n°25).

Voici le moment de redescendre dans la plaine, après avoir contemplé nous-mêmes le visage de Miséricorde du Père.

De cette contemplation, nous accueillons de nouveau notre mission.

 

I- Le thème pastoral : Tous, sujets et artisans de la Miséricorde

Il est tout inspiré du Grand Jubilé de l’Année Sainte de la Miséricorde à laquelle le Pape a convié toute l’Eglise du 8 Décembre 2015 au 20 Novembre 2016. Il nous est indiqué pour préciser et prolonger le thème de notre année pastorale qui vient de s’achever.

Tous, témoins de la joie de l’évangile… Qu’est-ce en définitive la joie de l’évangile sinon la rencontre de l’homme avec Jésus-Christ manifestation de la Miséricorde du Père : « Jésus-Christ est le visage de la Miséricorde du Père. Le Mystère de la foi chrétienne est là tout entier. » (M.V. N°1).

Etre témoin de la joie de l’évangile c’est finalement être témoin de la Miséricorde de Dieu.

 

Toute cette nouvelle année, nous nous laisserons guider par cet engagement qui se veut prise de conscience, célébration et engagement : « Tous, sujets et artisans de la Miséricorde ».

II- CELEBRATION

Le jubilé doit d’abord être une célébration. Ce sera notre premier devoir : que sur tout le diocèse on célèbre cette Miséricorde de Dieu. Il nous faut dès à présent en préparer la route.

Voici le cheminement que je propose :

a-      Dès la fin de ces journées pastorales, qu’il soit restitué aux paroisses jusque dans les toutes petites communautés le thème du jubilé et le thème de notre année pastorale qui s’en inspire :   

« Soyez miséricordieux comme le Père »

                             « Tous sujets et artisans de la Miséricorde »

b- Célébration de l’ouverture de l’Année Sainte du Jubilé.

Le 3ème dimanche de l’Avent, nous procéderons à l’ouverture du Jubilé et de sa porte. Chaque paroisse le 4ème dimanche de l’Avent est invitée à ouvrir le Jubilé à l’Eglise Mère.

c- Par la suite, tout le diocèse se mettra en marche : les paroisses suivant les indications qui seront données effectueront leur pèlerinage à la porte sainte du Jubilé.

III- CONTEMPLATION

Nous sommes invités à reprendre conscience de ce Mystère central de notre foi et à redécouvrir le visage miséricordieux du Père.

a- La Bulle d’induction sera lue, expliquée. Ce qui nécessite un travail préalable d’étude et de traduction par les agents pastoraux.

b- L’enseignement sur la Miséricorde de Dieu.

 

Nous servir des documents existant sur la Miséricorde (Catéchisme de l’Eglise catholique, Encyclique Dives in Misericordia) et surtout des paraboles et des passages bibliques sur la Miséricorde de Dieu pour faire aimer ce visage et cette réalité du cœur de Dieu.

Cet enseignement doit être donné de façon convaincante et séduisante. Les fidèles doivent être conduits à aimer le Visage miséricordieux du Père au point de désirer à l’imiter, à lui ressembler.

c- Ce désir s’exprimera dans la prière

Chaque enseignement devra toujours faire une place respectable d’une prière bien silencieuse où les fidèles sont invités à contempler le Visage du Père et à lui parler dans un cœur à cœur !

On exploitera au mieux la dévotion de l’Adoration, du chemin de Croix, du Rosaire.

d- Le Grand Amour de Dieu et sa découverte révèlent à l’homme son indigence en même temps que la Grâce qui lui est offerte de retourner comme l’enfant prodigue à la maison et dans les bras du Père.

On fera découvrir cette année la grandeur, la beauté et l’importance du Sacrement de la Réconciliation.

Que les agents pastoraux continuent d’inviter les fidèles à ce grand rendez-vous de la Miséricorde de Dieu en acte et se rendent encore plus disponibles pour offrir cette grâce aux fidèles.

Que les confesseurs prennent toute la mesure de leur responsabilité dans l’exercice de ce ministère : ils sont pasteurs pour la vie des brebis, juges et médecins, reflet de la Miséricorde de Dieu.

e- Enfin la porte est ouverte à toutes les initiatives pouvant intensifier sur les paroisses et même les petites communautés la célébration du Jubilé.

 

IV- L’ENGAGEMENT

Après la découverte du Visage miséricordieux de Dieu et sa célébration, le Jubilé nous invite à imiter notre Père. Il nous faut nous engager. Ici il s’agit de l’application concrète de la devise du Jubilé à travers notre thème pastoral.

 

Miséricordieux comme le Père !!!

a- Envers qui le Père est-il Miséricordieux ?

Le logo du jubilé peut servir de support à la prise de conscience que cet homme porté par le Christ est chacun d’entre nous, d’entre tous les hommes sans exception.

Que l’homme en soit conscient ou pas, tout homme est sujet de cette Miséricorde de Dieu toujours manifestée mais plus que jamais révélée dans et par le Fils incarné. Le chrétien plus que les autres doit être conscient de cette vérité et en vivre profondément comme la source de sa force, de sa joie et de son espérance !

L’Hymne du Jubilé chantée ou non prend pleinement place ici.

Redécouvrons aussi l’Encyclique du Saint Pape Jean-Paul II « Dives in Misericordia ».

b- Artisans de la Miséricorde, comme le Père

La découverte de la grâce de la Miséricorde de Dieu s’exerçant envers tout homme, nous invite à être vraiment des fils et filles de notre Père. Exploitons cet élément du logo où l’œil de Dieu et celui de l’homme porté, sauvé, ne font plus qu’un pour regarder de la même manière.

Le Catéchisme de l’Eglise catholique à la suite de St Thomas peut nous aider à vivre concrètement cet effort de ressemblance et d’imitation de notre Père dans sa Miséricorde.

N’ayons pas peur de proposer à nos frères et sœurs les œuvres spirituelles et les œuvres corporelles :

 

Instruire les ignorants

Priez pour le prochain

Consoler les affligés

Reprendre les pécheurs

Supporter celui qui est à charge

Conseiller son prochain dans le doute

Pardonner les offenses

 

Vêtir celui qui est nu

Donner l’hospitalité

Accueillir les pèlerins

Visiter les malades et les prisonniers

Nourrir ceux qui ont faim

 

Donner à boire à ceux qui ont soif

Ensevelir les morts

Il faut insister à la fois sur l’engagement personnel et sur l’agir communautaire.

Sachons-le, rappelons-le, la Foi est vie et notre vie doit se nourrir de notre foi.

« Ce ne sont pas ceux qui me disent Seigneur, Seigneur qui rentreront dans le Royaume des Cieux

Mais ceux qui font la Volonté de mon Père » (Mt 7, 21)

 

Levons-nous ! Allons, c’est le temps de grâce.


Paul VIEIRA
Publié le Dimanche 27 Septembre 2015
Apycom jQuery Menus